C’était attendu !

Cordulia aenea

Par Alain Cochet, le 1er avril 2023

Mais pourquoi avoir choisi ce premier avril pour émerger ? En ce jour de poisson le risque de ne pas être crû 🙂, cumulé avec une météo exécrable ! Comme tous les jours, j’ai fait hier matin vers 8h un tour d’étang, bien mal engagé, une petite heure de prospection quasi négative, juste un élégant dans mon panier ! Un vent soutenu et un régime de giboulées m’encouragent à revenir vers mon véhicule, un dernier regard dans les roseaux secs rivulaires, et elle est là, en position, à hauteur d’homme, la larve de Cordulia aenea, Cordulie bronzée, je l’avais manquée lors de mon premier passage !

© Alain Cochet

Assis sommairement sur mon petit siège tubulaire pliable, je m’arme de la patience nécessaire pour attendre le démarrage du processus et… 10h30, rien ne se passe, aurait-elle décidé de différer son émergence ? Après avoir essuyé plusieurs averses, le repli stratégique s’impose et je rentre à la maison, mais bien décidé à revenir plus tard. Retour sur site vers 12h30 la belle s’est extirpée de son exuvie, c’est un mâle, et le pauvre est balloté par le vent sur son roseau sous les giboulées qui se font de plus en plus insistantes, une bonne heure de clichés, avant que je n’abandonne définitivement la partie, bienvenue à mon premier Anisoptère  » maison  » je lui souhaite d’avoir pu s’envoler !

© Alain Cochet
© Alain Cochet
© Alain Cochet
© Alain Cochet
© Alain Cochet
© Alain Cochet
© Alain Cochet
© Alain Cochet
© Alain Cochet

Note complémentaire : il s’agit de la première mention connue en France cette année 2023. Le 1er avril n’est pas un record de précocité puisque cette Libellule, en général le premier Anisoptère à se montrer a été vue selon Faune France pour la première fois en 2022, de nouveau dans les Landes (A.Cochet), le 24 mars en 2021, en Gironde (J.Rivaud), le 1er avril en 2020, en Vendée (A.L.Charpentier), le 29 mars en 2019 dans l’Ain (R.Krieg-Jacquier), tardive en 2018 (nous avons arbitrairement choisi comme date le 5 avril pour désigner les observations précoces), le 29 mars en 2017 dans les Landes (A.Cochet), le 30 mars 2016 de nouveau dans les Landes (A.Cochet), tardive en 2015, le 31 mars 2014 dans le Rhône (L.Berger), tardive en 2013 et 2012, le 21 mars 2011 dans les Ardennes (très au nord !) (J.L.Lambert), tardive toutes les années précédents, mais encore le 1er avril 2002 (Vaucluse, SfO), 5 avril 1999 (Gironde, I.van Halder), 31 mars 1998 (Gironde, F.Poirier), 3 avril 1997 (Gironde, F.Poirier), 5 avril 1995 (Gironde, F.Poirier), quelques archives antérieures à 1995 cette date semblent moins fiable et méritent d’être vérifiées. Cette année 2013, un Anisoptère africain l’a devancer passant la Méditerranée en vol, on l’a d’ores et déjà vu jusqu’au Sud de la Loire Atlantique et le Nord du Val de Saône… les premiers individus ayant été détecté dès le 15 mars : il y avait 262 mentions en France à la date du 1er avril, contre 2 seulement de Cordulia aenea.

© Alain Cochet

Cordulia aenea sur le Blog Mes Libellules d’Aquitaine