Plan National d’Actions en faveur des Odonates (PNAO)

Le séminaire de lancement du PNAO a eu lieu le 3 décembre 2010, l’étude des Maculinea a été couplé dans la présentation.

Le PNAO vise à acquérir des données quantitatives sur les espèces, améliorer l’état de conservation des Libellules et de leurs habitats et de communiquer sur le sujet. Il se base sur un réseau de l’ensemble des acteurs de l’odonatologie française et notamment selon les entités régionales.

Nombre d’espèces en France concernées par le PNAO n°1 : blanc : aucune – jaune : jusqu’à 2 espèces – orange : plus de 3 et jusqu’à 7 espèces ponctuellement

La France possède une responsabilité supérieure en matière de préservation et de sauvegarde des Odonates. En effet, selon l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN), le territoire français métropolitain recèle, avec près de 93 espèces, la plus grande richesse spécifique et l’un des plus fort taux d’endémisme d’Europe (8 espèces). De plus, la Liste rouge européenne a établi que 15% des libellules de notre continent sont actuellement menacées d’extinction. À l’échelle nationale, les travaux menés par la Société française d’Odonatologie (SfO) confirment cette tendance. La région Rhône-Alpes et désormais Auvergne Rhône-Alpes, est la plus riche en biodiversité odonatologique en France.

Le PNAO entre dans le contexte national de la politique des Plans nationaux d’action. Ils sont accompagnés par la stratégie nationale de la biodiversité (2004) et le Plan d’action Patrimoine naturel (2005), réaffirmés dans le cadre du Grenelle de l’environnement (2007). Le PNAO I a été lancé en fin d’année 2008 par le Ministère de l’Environnement et confié à l’OPIE où il est réalisé sous la coordination de P.Dupont et de la DREAL Nord-Pas-de-Calais (H.Perrier) et le Conservatoire Nord-Pas-de-Calais (C.Vanappelghem). X.Houard s’occupe des déclinaisons régionales du PNAO I.

Il se décline en deux grands objectifs (données quantitatives, améliorer l’état de conservation) selon trois axes :

  1. Améliorer les connaissances : inventaires qualitatifs et quantitatifs, définition de priorité régionales et planification.
  2. Agir pour la conservation : maintenir et améliorer l’état de conservation des espèces et habitats menacés : conservation et protection des sites.
  3. Informer et sensibiliser : par Internet, formations, sensibilisation du public.

18 espèces sont concernées : Aeshna caeruleaCoenagrion caerulescensCoenagrion lunulatumCoenagrion mercurialeCoenagrion ornatumGomphus flavipesGomphus grasliniiLestes macrostigmaLeucorrhinia albifronsLeucorrhinia caudalisLeucorrhinia pectoralisLindenia tetraphyllaMacromia splendensNehalennia speciosaOphiogomphus ceciliaOxygastra curtisiiSympecma paediscaSympetrum depressiusculum.

Etat d’avancement des déclinaisons régionale du Pnao en 2015

Références

  • Dupont P. 2009 – Plan national d’actions en faveur des Odonates. Document de travail (décembre 2009). – OPIE, MEEDD.
  • Dupont P. (coord.) 2010 – Plan national d’action en faveur des Odonates 2011-2015. – Opie/SfO, Min. de l’Ecologie : 170 pp. – PDF LINK
  • Houard X., Itrac-Bruneau R. & Sueur A. 2018 – Partage du bilan concernant le premier Plan national d’actions (PNA) en faveur des Odonates menacés (2010-2015). – Rev. sc. Bourgogne-Franche-Comté Nature, 27 : 149-164.