Leucorrhinia albifrons (Burmeister, 1839)


Espèces de France métropolitaine, Leucorrhinia, Leucorrhinia albifrons / dimanche, juin 14th, 2020

Leucorrhine à front blanc [olim]

LC 2001 Biosphère – EN 2009 Bassin méditerranéen – NT 2010 Europe – NT 2016 (EN 2009) France

Berne (An.II) – Directive Habitats (An.IV) – Protégée en France

Espèce eurosibérienne. Elle est présente depuis le sud-ouest de la France à l’ouest de la Sibérie. Son aire est très fragmentée en Europe occidentale.

Elle occupe les plans d’eau permanents ensoleillés, oligotrophes à mésotrophes à eau claire légèrement acide. On la trouve sur des étangs, des sites d’extraction de tourbe ou de lignite, des argilières, donc souvent dans des habitats d’origine anthropiques venant enrayer la dynamique d’atterrissement des stations. Elle est toutefois sur le Lagune des Landes de Gascogne en Aquitaine, qui sont des habitats fondamentalement naturels ; des sites du Jura sont relativement naturels aussi. Les larves vivent à faible profondeur, moins d’un mètre si bien que les rives en pente douce lui sont favorables. Des strates de végétation variées favorisent les possibilité de maturation des adultes. Les adultes sont mobiles et peuvent réaliser d’importants déplacements. La distance de 17 km a été enregistrée en Allemagne (Beutler 1987). Elle est dans le Jura, présente jusqu’à 1150 m d’altitude.

Les émergences relativement synchronisées se déroulent sur 4 à 8 semaines dès debut mai en Aquitaine, début juin dans le Jura. Il ne faut généralement que 15 jours pour que plus de la moitié des effectifs émerge (Grand & Boudot 2006). La maturation est importante, mais sa durée est mal connue. Elle serait de 7 à 12 jours selon Wischhof (1997). Les adultes peuvent vivre 42 jours (Maibach 2006). Le développement larvaire dure deux ans.

Les mâles au cours de la période de reproduction sont territoriaux. L’expansion des Ecrevisses américaines dans le sud-ouest de l’Europe peuvent menacer certaines populations du Sud-Ouest de la France (P.Jourde, com.).

PNAO (2011-2015) – Les données de cette espèces sont masquées sur Faune France. On trouve cette Libellules dans deux régions principales en France : l’Aquitaine et le Jura (Dupont 2010), y compris jusque dans l’Isle Crémieu et débordant en Isère dans le Bas Dauphiné, en particulier dans le Massif de Bonnevaux.

Ile de France – Cette espèce est considérée comme disparue de la région (Dupont 2010).

Lorraine – Cette espèce est considérée comme disparue de la région (Dupont 2010).

Références

  • Dupont P. (coord.) 2010 – Plan national d’action en faveur des Odonates 2011-2015. – OPIE/SfO, Min. de l’Ecologie : 170 pp. – PDF LINK