Lestes regina Théobald, 1937 Ŧ


Fossiles, Lestes / dimanche, juin 28th, 2020

Eocène d’Angleterre (Wight) et de France (Gard) (Jattiot & al. 2020), Oligocène d’Espagne.

La découverte de Lestes regina Théobald, 1937 Ŧ, à Monteils (Gard, France) confirme l’identité de la fin de l’Eocène de cet affleurement avec l’affleurement historique de Célas (Priabonien lacustre du Gard) de Théobald (1937), localité type pour la série type de cette espèce. Lestes regina Ŧ est également documenté dans le bassin de l’île de Wight à la fin de l’Eocène, confirmant la présence de contacts importants entre cette zone méridionale et le bassin lacustre anglo-parisien de l’époque. La quasi-totalité des Lestes fossiles de l’Eocène et de l’Oligocène d’Europe occidentale présentent un caractère particulier, à savoir la présence d’une rangée supplémentaire de cellules entre les veines MP et CuA. Ce caractère est beaucoup moins fréquent chez les Lestes existants et est encore inconnu des représentants néogènes du genre (Jattiot & al. 2020).

Lestes regina Théobald, 1937, UBGD 32320, Monteils.
Echelle (10 mm). Copyright
  • Jattiot R., Laturtrie B. & Nel A. 2020 – The first damselfly (Odonata, Lestidae) from the upper Eocene of Monteils (Gard, France). – Zootaxa, 4750 (3).
  • Nel A. 1985 – Sur la présence d’un Lestes Leach (1815) fossile de la lignée de Lestes regina Théobald dans les calcaires stampiens d’Aix-en-Provence. (Odon., Lestidae). – Entom. Gal., 1 : 317-319.
  • Théobald N. 1937 – Les insectes fossiles des terrains oligocènes de France. – Bulletin Mensuel (Mémoires) de la Société des Sciences de Nancy, 1 : 1-473.