Le Pinail

Vienne

Au nord de la forêt de Moulière, le Pinail s’étend à perte de vue sur un plateau dominant la Vienne et le Clain. Paysage typique du Poitou, ces vastes étendues de landes que l’on appelle encore des brandes, n’ont pourtant rien d’ordinaire. Après des siècles d’exploitation de la pierre meulière, l’homme a laissé la nature reprendre ses droits et les milliers de fosses d’extraction sont devenues autant de mares où l’on y observe et protège une vie foisonnante. D’une superficie de 142 hectares, la réserve naturelle du Pinail abrite quelques 6 000 mares, une mosaïque de milieux où plus de 2 500 espèces d’animaux, de plantes et de champignons trouvent refuge. L’association GERÉPI assure la gestion de cet espace où se pratiquent le pâturage avec des moutons solognots, la coupe-export de brande et le brûlage dirigé. L’usage du feu fait partie de l’histoire du Pinail, une histoire perpétuée désormais pour préserver la biodiversité. Les habitats naturels et les espèces que l’on y rencontre sont très diversifiés mais tout autant sensibles. Un cœur de nature à découvrir avec les yeux… Dans les landes humides, le papillon Azuré des mouillères vient déposer ses œufs sur la Gentiane des marais tandis que des fourmis élèveront les futures larves. Dans les tourbières, la plante carnivore drosera capture de petits insectes avec ses feuilles perlées de gouttelettes d’eau. Dans les mares, la grenouille verte croasse sur une feuille de nénuphar blanc. Les libellules volent à tout va, certaines défendent leur territoire, chassent tandis que d’autres se reposent perchées sur une feuille de carex. La floraison des salicaires, renoncules, utriculaires, nénuphars et roseaux offre aux mares un éclat de couleur. Dans les airs, les busards et le circaète chassent campagnols et serpents, sans oublier la Fauvette pitchou, l’oiseau emblématique du Pinail toujours perché sur une bruyère à balais. Et tant d’autres histoires sont à découvrir… La réserve se découvre toute l’année soit en visite libre soit lors des animations proposées par GERÉPI. LE SENTIER DE DÉCOUVERTE ET SON INTERFACE NUMÉRIQUE La réserve naturelle propose un parcours de 2 km pour plonger au cœur du Pinail, de son histoire et de sa biodiversité. Des panneaux d’information, observatoires et aires de découverte guident les visiteurs vers les habitants du site : libellules, plantes carnivores, grenouilles, rapaces… En 2020, à l’occasion des 40 ans de la réserve, une interface numérique permet d’accéder à la carte interactive du sentier et découvrir des vidéos inédites. S’envoler au-dessus du Pinail, plonger dans ses mares, revivre l’épopée de la pierre meulière, suivre le passage du feu sur les landes, observer la naissance d’une libellule ou encore le repas d’une plante carnivore… sont autant d’expériences que vous pourrez vivre grâce au numérique. Cette interface est accessible sur votre smartphone, iphone ou tablette via des systèmes de téléchargement libres et gratuits (QR code, NFC, internet). Organisme référent : GERÉPI – Site internet : www.reserve-pinail.org


GERÉPI Créée en 1988, l’association GERÉPI regroupe les principaux acteurs de la Réserve Naturelle Nationale du Pinail. Dans le but de préserver les espèces, les habitats naturels et les paysages du Pinail, GERÉPI, en accord avec le Ministère en charge de l’Environnement, met en œuvre une gestion interventionniste des habitats naturels (pâturage, coupe, brûlis dirigés), des suivis scientifiques et l’accueil du public. La réserve naturelle est en accès libre toute l’année en restant sur le sentier de découverte. La réserve naturelle est accessible aux personnes à mobilité réduite : GERÉPI a en effet acquis quatre « joëlettes », fauteuil roulant tout terrain, pour permettre à tous de découvrir ce site. Chaque joëlette est mise à disposition gratuitement et nécessite la présence de deux accompagnateurs adultes pour la tracter. Le chalet d’accueil de la réserve est ouvert en saison.