Archives de
Catégorie : Aeshna

Aeshna juncea (Linnaeus, 1758)

Aeshna juncea (Linnaeus, 1758)

Aeschne des joncs [de Selys Longchamps 1840] NT 2006 France Holarctique, boréo-alpine, depuis l’Europe à l’Amérique du Nord par l’Asie. C’est la Libellule la plus commune dans les massifs alpins. En déclin sous l’effet des changements climatiques en Europe centrale ; néanmoins en augmentation localement en France, notamment en Rhône-Alpes. Elle est considérée pour ainsi dire disparue d’Ukraine, d’Hongrie et du Luxembourg. Eaux stagnantes d’altitude (marais et tourbières), jusqu’à 2700 m d’altitude dans des lieux bien ensoleillées ; en plaine…

Lire la suite Lire la suite

Aeshna subarctica Walker, 1908

Aeshna subarctica Walker, 1908

Aeschne subarctique [olim] Holarctique, depuis l’Europe où elle a été découverte en 1927, à l’Amérique du Nord par l’Asie. En déclin localement. Tourbières à sphaignes ou étangs acides, jusqu’à 2000 m d’altitude dans le sud de son aire. A basse altitude dans les zones boréales. Vole essentiellement de juillet à septembre. Les mentions de cette espèce sont masquées sur Faune France. Localisée dans le Jura et les Vosges.

Aeshna affinis (Vander Linden, 1820)

Aeshna affinis (Vander Linden, 1820)

cf. Simaeschna affinis (Vander Linden, 1820) Aeschne affine [olim], Aeschne voisine [de Selys Longchamps 1840], Aeschne parente [Deliry 2008] LC 2018 (UICN) en augmentation Europe et Asie jusqu’en Mongolie et en Chine. Tendances méditerranéennes, des individus migrateurs remontent en Europe centrale. En expansion depuis les années 1990. Milieux temporaires de plaine, en reproduction jusqu’à 1325 m dans les Hautes-Alpes et indiquée jusqu’à 1600 m dans les Pyrénées. Vole de mai à début novembre. Développement larvaire rapide bouclé sur un an,…

Lire la suite Lire la suite

Aeshna isoceles (Müller, 1767)

Aeshna isoceles (Müller, 1767)

Aeschne isocèle [olim] Depuis l’Europe, le Moyen Orient à l’Asie, jusqu’au Turkestan. En augmentation localement en France, notamment en Rhône-Alpes. Eaux stagnantes de grande surface, riches en végétation, jusqu’à 1400 m d’altitude, mais généralement sous 1050 m. Elle est caractéristique des étangs naturels et marais. Dans le Midi de la France, elle est plus ubiquiste et peut s’observer sur les fossés ou dans les campagnes où elle est volontiers plus mobile. Vole dès la fin du mois de mars dans…

Lire la suite Lire la suite

Aeshna grandis (Linnaeus, 1758)

Aeshna grandis (Linnaeus, 1758)

Grande Aeschne [olim] NT 2013 (en augmentation) (NT 2009, Rare 2008, 1997, Principalement montagnarde 1987) France Eurasiatique : depuis l’Espagne à l’Asie, au Lac Baïkal. Elément eurosibérien très localisé ou peu fréquent en plaine, on le trouve en France plus volontiers dans les massifs montagneux. Eaux stagnantes assez souvent acides et bien ensoleillées, en milieux ouverts ou forestiers : mares, étangs tourbeux, fossés, gouilles, fosses d’exploitation des tourbières, rives marécageuses des lacs, etc. Parfois eaux faiblement courantes. Jusqu’à 2000 m d’altitude….

Lire la suite Lire la suite

Aeshna cyanea (Müller, 1764)

Aeshna cyanea (Müller, 1764)

Aeschne bleue [olim] Une des Aeschnes les plus communes. De l’Europe à la Sibérie, disparue d’Afrique du Nord. Manque en Irlande, et, localement dans les Balkans et en Scandinavie. En Iran, il s’agit d’Aeshna vercanica. En augmentation localement en France, notamment en Rhône-Alpes. Eaux stagnantes diverses jusqu’à une altitude moyenne, mais montant à 2200 m ou plus de 2300 m ; quelques cours d’eau méditerranéens. Vole de mai à mi décembre. Développement larvaire en un ou deux ans, serait parfois…

Lire la suite Lire la suite

Aeshna caerulea (Ström, 1783)

Aeshna caerulea (Ström, 1783)

Aeschne azurée [olim] LC 2009 Biosphère – VU 2009 Bassin méditerranéen – Menacée localement 1988 Europe – VU 2016 (CR 2009, Excessivement localisée 1987) France Espèce boréo-alpine Paléarctique. Se trouve dans le nord de l’Eurasie ainsi que dans certaines montagnes de l’Europe et de l’Asie centrale. Sauf quelques déclins locaux, en particulier dans le centre de l’Europe, cette espèce est répandue dans les régions arctiques de l’Eurasie (Clausnitzer 2009). De découverte relativement récente en France, Haute Savoie (Grand 1995). Disparue…

Lire la suite Lire la suite