Aeshna isoceles (Müller, 1767)

Aeschne isocèle [olim]

Depuis l’Europe, le Moyen Orient à l’Asie, jusqu’au Turkestan. En augmentation localement en France, notamment en Rhône-Alpes. Eaux stagnantes de grande surface, riches en végétation, jusqu’à 1400 m d’altitude, mais généralement sous 1050 m. Elle est caractéristique des étangs naturels et marais. Dans le Midi de la France, elle est plus ubiquiste et peut s’observer sur les fossés ou dans les campagnes où elle est volontiers plus mobile. Vole dès la fin du mois de mars dans le Midi de la France, fin avril en Rhône-Alpes, dernier contact dans cette région le 16 août. Sa période de vol est limitée entre mai et août dans le nord de la France. Développement larvaire en deux ou trois ans.

Eparse sur l’ensemble de la France, Corse comprise, elle est plus fréquente dans l’est du pays.